Categories
Uncategorized

Géraldine tome 2-Chapitre 35

Géraldine tome 2-Chapitre 35
CHAPITRE 35- Les enchères

Les Jumelles et Lyla étaient revenues depuis un moment, mais elles étaient restées à se régaler du spectacle de la Directrice qui s’occupait de ce  géant en bas résilles, tandis que sa chatte s’occupait avidement du clito bagué de Géraldine. Elles s’approchèrent de leur Cendrillon, au clito encore tout excité des lèvres et de la douceur avide de la langue féline.

“ – Qu’est ce que tu as encore fait pour te mettre dans cet état ! ”
Dit Sofia, sur un ton ironique, en caressant le clito bagué en forme de petits boudins violets.

“ – MMMMMMMPPHHH ! ’est ‘Itty…Ma’ame! Mmmpphh… ”
Geignit « Cendrillon », en se tortillant pour essayer d’échapper à la caresse de Sofia.

“ – Ce n’est pas Kitty qui contrôle ton clito…Qui va nous gêner maintenant, petite excitée ! Regarde ta belle robe pour « le bal « que ta trouver ta Marraine -fée, petite Cendrillon !”
Dit Lyla, en se mettant face à la soumise-actrice entravée, pour lui montrer sa robe de bal.

“ – MMMMMMMPPHHH ! Pa’don Me’ames ! Mmmpphh… ”
Gémit doucement la petite Cendrillon, en subissant maintenant les caresses un peu trop exploratrices des deux Jumelles, tout en regardant sa robe.

C’était une robe corset de latex rose extra moulante, avec un large cœur laissant découvrir la totalité des fesses de celle qui la porterait. Lyla tenait également un loup de latex assorti, une paires de ballets boots, et des longs gants de latex rose. Les trois formatrices commencèrent à détacher leur « Cendrillon ».

Dans la salle des ventes, les couinements de Slutty se turent pour laisser place à la voix de la Directrice, qui résonna à nouveau dans les enceintes, tandis que Hugo allumait un écran géant qui se trouvait dans la pièce pour suivre les ventes, et pouvoir intervenir en cas de problème.

“ – Re-bonsoir….Si vous voulez bien prendre place, la vente va pouvoir commencer avec cette magnifique créature ! Dit Maîtresse Xaviera., en claquant un coup violent sur les fesses du géant, que la Directrice faisait tourner sur son socle dans sa confortable position strapaddo, pour que le public visualise la totalité de l’esclave à vendre.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Couina  le géant, sous la douleur de ses bras et de ses épaules encore plus étirées par le fait de tourner sur lui-même.

“ – Sa fiche était erronée, j’en ai fait une autre ! Comment t’appelles-tu, petite soumi..se ” Demanda  la Directrice en montrant la fiche signalétique au public tout en présentant le micro à l’esclave bâillonné.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! NAAAANN !!!  MMMMPPHHH !!!” Râla  l’esclave, son cri étouffé par son bâillon gonflable, en entendant la fin de la phrase de Maîtresse Xaviera.

“ – Ce n’est pas cela que je t’ai demandé, petite chienne ! Réponds à ma question !” Ordonna  Maîtresse Xaviera, d’un ton sec en sans appel, tout en dégonflant légèrement le bâillon gonflable, et donnant au passage, une petite tape aux pinces japonaises qui lestaient les tetons du géant.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! A’NAU, MAI’RESSE!!! MMMMPPHHH !!!”
Couina le géant , dont les larmes de son humiliation commençaient de lui faire dégouliner son mascara sur ses joues gonflés par son bâillon gonflable.

“ – ANAU …Anal a donc un pluriel …..Voila qui te promet un bel avenir !” Ironisa la Directrice, en regonflant allègrement le bâillon dans la bouche du soumis à sa merci.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! NAAAANN !!!  MMMMPPHHH !!! ” Pleurnicha le géant, en secouant la tête négativement.

« Je reprends donc …ANAU , male , 1m95 ,100 kg , 24 ans, se disant hétéro actif , et qui bande comme un taureau quand un jeune garçon le suce et l’encule, donc nous lui avons rempli son petit cul et heureusement mis en cage pour calmer son excitation….Je dirais donc Bisexuel à mettre au Passif avec de larges penchants à lui faire découvrir ! Il avait marqué « deviendra votre serviteur sexuel « ….Je dirais plutôt « deviendra votre servante sexuelle « …..La mise a prix est de 50000 Euros ! ” Dit la Directrice en claquant de nouveau le cul d’Anau d’un coup de son « Marteau » de commissaire-priseur.

Les enchères commencèrent.

Libéré de ses entraves et bâillon, Géraldine avait été installé sur une chaise muni d’un large gode pour que Lyla lui change son complément capillaire, le remplaçant par un chignon banane de la même teinte que le précédent, et lui remaquillant ses lèvres d’un rouge a lèvres rose assorti a sa tenue, avec un trait de contour des lèvres plus foncé. De sa position, Géraldine ne pouvait rien perdre de la vue sur l’écran, qui montrait le géant qui se tortillait dans ses entraves à grand coup de jérémiades, quand la Directrice jouait avec le plug ou bien les pinces lestées de grelots, ce qui avait pour effet de faire monter les enchères.
Une fois coiffée, Sonia la remit debout, lui remettant son large gag-ball, en attendant de remonter sur scène .

“ – Sofia , cette petite salope  est encore trop énervée ! ”
Gronda la Marraine-fée, en attrapant à pleine main le clito boudiné par sa bague de Kali .

“ – Je vois ça….Et en plus ça ne doit pas se voir sous sa robe !” Soupira Sofia, en regardant avec une grimace de désappointement ce qui était pour cette fois en trop chez la Sissy.

“ – Scotché-lui à une jambe avec ça !” Dit Hugo, en tendant à Sofia un gros rouleau de scotch gris multi- usage, sans perdre une miette de la vente d’Anau ,qui atteignait déjà les 65000 Euros.

“ – Merci Hugo, vous êtes notre sauveur ! Vous pouvez nous demander tout ce que vous voulez ….Dans la mesures de nos possibilités !”
Minauda Sofia, avec un sourire, ayant déjà eu affaire avec certaines qualités de Hugo.

S’emparant sans ménagement du clito boudiné de sa « Cendrillon », Sonia le lui plaqua à l’intérieur d’une de ses jambes, tandis que sa sœur déroulait une première bande de scotch, qu’elle pris soin d’appliquer sur la bague de Kali  du clito de la soumise, le bloquant ainsi en position. Mais pour s’assurer de la bonne tenue de ce petit clito récalcitrant, la formatrice ne s’arrêta pas là, enroulant le scotch tout autour de la cuisse de la Sissy sans serrer pour ne pas bloquer la circulation, mais le scotch était tellement adhérent que cela ne servait à rien.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Pleurnicha la soumise, quand le scotch lui fut appliqué sur la peau de son boudin violet.

“ – Ferme-là ! Tu n’as qu’à t’en prendre qu’à toi, petite salope excitée ! Et tu verras, c’est pire quand on l’enlève !” Dit Sonia, en appuyant sur l’entre-jambe de Cendrillon pour accentuer l’adhérence du scotch sur le clito maintenu complètement emprisonné dans la gaine formée par le scotch.

“ – MMMMMMMPPHHH ….Mmmpphh… ”   Soupira la soumise, dans un gémissement presque inaudible, ses yeux se mettant à briller par des  larmes  prêtes à éclore.

“ – Et défense de pleurer….Tu vas abîmer ton maquillage pour le bal ! ” Ordonna cette fois Lyla, en caressant avec douceur le menton de sa filleule .

“ – 75000, une fois ! ” Dit la voix de Maîtresse Xaviera, en claquant les fesses du géant offertes et décorées par ses soins.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! NAAAANN !!!  MMMMPPHHH !!!” Couina le géant, le maquillage de ses yeux ayant largement dégouliné.

“ – 75000, deux fois….Pas d’autre offre pour sauver ce petit trou qui va découvrir bien plus gros que ce plug gonflable !” Ironisa la Directrice, claquant une fessée au paddle encore plus sévère que la précédente, faisant une nouvelle fois tourner le socle du soumis épuisé par sa position.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Gémit l’esclave , dont l’esprit confus ne comprenait qu’a demi-mot, ce que voulait dire la Maîtresse qui gérait sa vente.

“ – Adjugé à Maître Anthony et à son club !”
Dit la voix de Maîtresse Xaviera, un sourire réjouit sur ses lèvres, tout claquant une dernière fois le cul de ANAU, mais cette fois avec le coté clouté de son paddle de bois pour clore la vente.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!! ” Hurla Anau, dans un cri étouffé par son bâillon quand les clous du paddle s’enfoncèrent dans la chair de ses fesses, pour y dessiner un « VENDU » en lettres de sang.

Le public se mit à applaudir la clôture de la vente, tout en félicitant l’acheteur.
Hugo ouvrit les deux portes battantes qui ouvraient sur la scène, traînant à sa suite la truie « Rillette », à laquelle il avait relié une laisse à l’anneau de sa langue, qu’il confia à la Directrice, repartant avec le support roulant d’un Anau en pleurs, refermant les portes derrière lui.

“ – Des pièces sont mises à disposition des acheteurs pressés, qui désirent pouvoir profiter immédiatement de leur achat….Nous allons installer votre « petite «  Anau dans une position prête à l’emploi dans la salle 1” Dit Maîtresse Xaviera, en faisant signe à une surveillante portant un micro de s’approcher du Maître qui venait de devenir le propriétaire d’Anau.

“ – Merci de cette attention, Maîtresse Xaviera ! Et vous connaissez mon impatience et de ceux qui m’accompagnent !” Répondit Maître Anthony, en souriant, tout en présentant quatre hommes à ses cotés, aussi musclés que lui et bardés de tatouages.

“ – Mais reprenons nos enchères avec Rillette, dont le propriétaire est décédé, les fonds récoltés vont  donc à l’école, et serviront comme à chaque fois  pour  l’éducation de Sissies sluts orphelines…..Rillette est une truie de 49 ans, mais cela se voit et peut s’entendre ” Dit la Directrice en frappant le cul de Rillette avec son paddle de bois.

“ – Gruîîî ! Gruîîî ! ” Grouina la cochonne en tortillant son cul à la queue en tire-bouchon.

“ – Aucun frais vestimentaires et nourrit aux restes, mais un espace vert serait nécessaire pour pouvoir la laisser gambader, Sa mise à prix est dérisoire ….10000 euros«
Dit la directrice, en claquant une nouvelle fois le cul de la cochonne qui gruina de nouveau , bavant à foison sur le sol à cause de sa langue annelée et pendante.

“ – J’aurais besoin d’un de vos chevalets pour installer cette petite salope qui doit se faire « visiter » par son nouveau Maître et ses amis! ” Dit Hugo, en s’adressant à Sofia, tout en tenant le support d’Anau, qu’il avait mis de nouveau en suspension .

“ – Servez vous, Hugo….Comme je vous l’ai dit tout à l’heure, demandez nous ce que vous voulez, mais je m’attendais à plus ! ” Répondit Sofia, en se mordant la lèvre inférieure de désir.

“ – Je vous ramènerais le chevalet demain…Promis ! ” Dit Hugo, avec un petit sourire en coin envers la minaudante formatrice.

“ – Je saurai attendre…..Son nouveau Maître, c’est celui que l’on surnomme le générateur, J’ai ouïe dire qu’il est un spécialiste en torture génitale et diverses à base d’électricité, et qu’aucun des anus qui passe dans ses mains  ne reste fermé bien longtemps !” Dit la formatrice, tandis que Hugo acquiesçait de la tête les propos de la formatrice, tout en mettant un masque occultant pour aveugler Anau, la nouvelle salope géante de Maître Alexis, et l’emmener dans la salle, où elle ferait la découverte du Générateur, son nouveau Maître.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! NAAAANN !!!  MMMMPPHHH !!! ” Pleurnicha la pauvre salope géante, qui se retrouva d’un coup sans repères, en sentant son support de nouveau bouger, tandis que la peur l’envahissait après avoir entendu la conversation sur son nouveau propriétaire.

Pendant que Sofia discutait avec Hugo, Lyla était en train d’habiller leur Cendrillon avec l’aide de Sonia, en lui faisant glisser d’abord sa jambe au clito scotché dans sa robe corset, ce qui lui arracha quelques jérémiades.

“ – 15000 ,Une fois ,15000 deux fois ,adjugé à Maître Marc !” Dit la Directrice, en imprimant un « VENDU »sans aucune compassion envers la cochonne qui avait été tout au long de sa vente d’une sagesse et d’une obéissance irréprochable.

“ – GRUIIII ! GRUIIII ! ” Couina Rillette sous le coup de battoir clouté qui clôturait sa vente, sous les applaudissement de la salle.

“ – Heureusement que vous n’avez pas des lévriers, Maître Marc …..Sinon ,vous auriez attendre que j’aille une lapine à la vente….Vous pourrez retrouvez Rillette en salle 2 !” Ironisa la Directrice, en saluant Maître Marc, qui souriait accompagné d’un de ses chiens, dont Géraldine reconnu la robe et la carrure à l’image, pour l’avoir senti très profondément en elle.

“ – Ça les changera des chiennes ! Quoique le programme en annonce des très coquettes ” Répondit Maître Marc, au micro que lui tendait la surveillante.

Une surveillante amenait déjà l’esclave suivante en la personne d’Alice, totalement aveugle par ses lentilles de contact opaques, dans sa tenue vestimentaire qui n’avait pas changer d’un iota, si ce n’était le fait que sa bouche était maintenant écartelée par un large gag-ball blanc assorti à son tablier et à sa coiffe, muni d’une longue tige d’environ 30 centimètres avec deux petites  poulies. Mais c’est surtout ses mamelons annelés qui avaient gagnés en décoration, portant chacune une pince japonaise à laquelle était relié une cordelette qui passait dans une des poulies du gag-ball, l’autre extrémité de la cordelette étant lestée d’au moins 300gr de chaque coté, et qui se balançait à chaque pas hésitant de la soumise en ballets boots.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!!”
Gémissait la soumise, sous la traction de sa laisse accrochée des pinces japonaises qu’elle portait aux lèvres de son clitoris .

“ – Voici Alice ! Un tantinet râleuse, on dirait !”
Dit Maîtresse Xaviera, son sourire fourbe apparaissant à l’écran, et se mettant à balancer les poids au bout des cordelettes.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! PI’IE, MAI’RESSE !!!AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!! ” 
Hurla la French maid dans son gag-ball, sous ses mamelons qui s’étiraient horriblement sous le poids de la charge décuplée par les poulies.

“ – Je disais donc Alice, ravissante French maid femelle de 32 ans, elle se pense bonne cuisinière, mais apprécie  d’être enfournée pendant la surveillance de la cuisson….Mais, elle doit être étroitement surveiller pour d’autres taches ménagères, elle laisse poussière et brûle le linge….Mise à prix à 75000 euros, et j’offre une semaine de stage intensif et spécifique à l’école pour remédier à ces défauts….Que je superviserai moi-même! ”
Dit Maîtresse Xaviera, en claquant le battoir sur le cul de la soumise, où le crochet anal étirait la tête de la soumise en arrière .

“ -MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Geignit la French maid aveugle, en entendant les enchères montées très vite à son sujet, pensant aussi au futur stage qu’elle allait subir entre les mains de cette Directrice intransigeante.

Les bras maintenant étirés par une barre d’écartement accroché au plafond, qui la mettait dans un équilibre précaire sur ses ballets boots roses, Cendrillon ne pouvait rien rater de ce qui se passait sur l’écran qui retransmettait la scène, tandis que les deux jumelles lui maintenaient la taille pour que Lyla lui ajuste sa robe-corset, que Maître Simon avait fait faire sur mesure à la demande des Jumelles.
  
“ – MMMMMMMPPHHH ! Mmmpphh… ”  
Gémissait doucement la petite Cendrillon, en sentant le corset tellement serré, qu’elle avait du mal à respirer, tandis qu’il faisait ressortir gracieusement ses seins du haut de la robe, laissant apparaître ses mamelons annelés, que s’amusait de caresser Sonia.

“ – Je mettrai bien autre chose de plus joli ! Tu en penses quoi Sofia ? ”
Demanda Lyla, en caressant de son coté les petites fesses découvertes par le cœur, qui dégageait l’accès à l’anus rempli de Cendrillon, du plug gonflable activant un peu plus la vibration.

“ – MMMMMMMPPHHH ! Mmmpphh… ”  
Soupira la Sissy, quand les vibrations si longtemps absentes envahirent de nouveau son anus dilaté.

« On a un gros rosebud rose, ce serait plus joli !Mais elle a intérêt a bien serrer les fesses, il pèse 900  grammes !” Dit Sofia, en caressant les fesses offertes de la Sissy, tout en poussant au passage un peu plus le plug ,tandis que Sonia se mettait à lécher d’une langue délicate les mamelons annelés, qui pointaient en dehors du corset, tel un appel.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Couina la petite Cendrillon, en sentant son clito s’étrangler de nouveau avec sa bague de Kali, tandis que le scotch lui donnait la sensation que la fine peau de son sexe s’arrachait, malgré le fait que ses jambes ne pouvaient bouger que de quelques centimètres dans l’étroitesse de sa robe de latex.

Le prix d’Alice venait d’atteindre la barre des 120000 euros, et continuait de monter calmement , laissant la Directrice attisée la vente, en faisant gémir la French maid à coups de battoir sur ses fesses ou par des secousses sus ses poids de lestage.

“ – 125000 ,une fois !”
Dit la Directrice, claquant au passage les fesses rougies de la french maid aveugle.

“ – MMMMMMMPPHHH !!!AAARRRGHHH !!!MMMMPPHHH !!! ”
Gémit Alice, sous la douleur de ses mamelons meurtris qui devenait presque intolérable.

“ – 125000, deux fois ! Personne ? ”
Demanda Maîtresse Xaviera, en secouant de nouveau les cordelettes qui retenaient les poids.

“ – MMMMMMMPPHHH !!!AAARRRGHHH !!! PI’IE MAI’RESSE !!! S’I OU’ PLAI !!! MMMMPPHHH !!! ” Pleurnicha la French maid, dont tout le corps se mettait à trembler par la douleur, tandis que la Directrice l’a maintenait à sa portée, en tirant sur sa laisse reliée aux pinces, qui lui mordait la chair tendre de son clitoris.

“ – Adjugé à Maîtresse Élise ! ”
Dit la Directrice, en appliquant la marque de la clôture de vente avec vigueur sur le cul de la French maid, bizarrement vierge de toutes marques, ce qui ne l’étonnait qu’a moitié,vu que son ancienne propriétaire était une Maîtresse particulièrement mollassonne et frileuse en punitions sévères.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Hurla Alice, dans son gag-ball, quand son sang vint se joindre à celui déjà présent sur les clous déjà ensanglantés, tandis que son cri était masqué par les applaudissements qui clôturaient également sa vente.

“ – Pas la peine de mettre Alice en salle d’attente, commencez son stage tout de suite !”
Dit Maîtresse Élise, dans le micro de la surveillante, responsable du son de la salle.

“ – Pas de soucis, Maîtresse Élise, je comprends votre démarche! Emmenez-la, en confinement sensitif …En m’attendant! ” Ordonna la Directrice, en secouant une dernière fois les poids reliés aux pinces.

“ -MMMMMMMPPHHH !!! NAAAANN !!! AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Se mit à geindre la French maid, en ayant entendu son futur sur la semaine à venir, tandis qu’une surveillante tirait sèchement sur sa laisse.

Maurice, bâillonné d’un large gag-ball, arriva en trottinant doucement des ses jambes entravés par une très courte chaîne derrière la surveillante qui le tenait par une laisse relié à son carcan, où se balançait le même principe de pinces qu’Alice.

“ – Maurice ! Un cas particulier, c’est un esclave en auto-vente ,que j’autorise parfois suivant sa volonté et son volontariat , et c’est le cas, il me semble! Que veux-tu devenir Maurice ?”
Demanda la Directrice, en présentant le petite homme qu’elle dominait largement du haut de ses hauts talons, lui claquant le cul rendu ridicule ,par le fait que seule une fesse avait été épilé a la hâte ,pour bien visualiser la clôture de la vente ,et se mettant a secouer les poids pendant du carcan.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! ‘NE ‘ONNE SOU’ISE ,MAI’RESSE !!! AAARRRGHHH !!! PI’IE MAI’RESSE !!! MMMMPPHHH !!! ” Geignit l’esclave sous le coup de battoir de la Directrice, dont les mamelons étaient en feu, ne s’était jamais mis les pinces plus de trente minutes.

“ – Voila qui est bon à entendre…Et ton rêve va se réaliser !Maurice est un mâle tendance bisexuel ,et totalement impuissant de 53 ans ,1m62 pour 75 kg , mais cela va se réduire du coté du tour de taille avec un bon régime et un bon serrage de corset, tandis que la hauteur prendra bien 20 centimètres !Il est sans attache avec une grosse rente mensuelle, qui subviendra largement a son Dominant, et il désire devenir une soumise très féminine….Autant dire que vous devez le visualiser sans la moumoute qu’il a sur le corps ! Le montant de sa mise a prix  servira à son stage d’éducation, ainsi qu’a une opération mammaire, si son Dominant le désire , pour éviter tout frais supplémentaire à son acquéreur ! Mise a prix 30000 euros ”
Les enchères démarrèrent timidement.

Géraldine était presque prête, son loup représentant un papillon sculpté en latex rose ayant été posé sur son visage, et que ses bras détachés étaient maintenant recouverts de longs gants de latex rose. Son clito lui faisait un mal de chien, ne cessant d’être sous pression, à cause de l’attention que lui portait Sofia, qui était resté seule avec elle. Lyla et Sonia étant parties  chercher quelques accessoires de dernière minute.

“ – Tu sais que je te garderais bien pour moi, toute seule, petite Cendrillon !”
Dit Sofia, en se plaçant derrière la Sissy de latex, caressant avec insistance le contenu du cœur de la robe, son autre bras enlaçant le menton de sa Cendrillon, lui tournant son visage vers le sien.

“ -MMMMMMMPPHHH ! Mmmpphh… ”  
Soupira la Sissy, s’abandonnant en fermant les yeux à la main exploratrice de la formatrice, sentant la boule de son sexe qui durcissait dans son dos, tandis que ses mains gantées s’appuyaient sur  le pilier, qui lui avait servi de confort pendant son attente sous « l ‘étroite surveillance » de Kitty.
Sentant son plug vibrant se dégonfler,et la fermeture éclair de la robe de Sofia ,Géraldine se penchât un peu plus en avant, sans attendre l’ordre de la formatrice, laissant ainsi « son cœur » se dégager pour le plaisir annoncé. Sofia retira le plug , et le remplaça par son sexe imposant, qui s’infiltra dans le cœur de la rose Cendrillon sans aucune difficulté.

Maurice avait réussi à faire monté les enchères a 35000 euros, et cela continuait doucement.

“ – MMMMMMMPPHHH ! Mmmpphh… ”  
Gémit la Cendrillon de latex, sous les va et vient du pénis de la formatrice, qui commençait à la saillir.

“ – Tu exagères, sœurette, c’est de l’i****te ! ”
Dit Sonia, sur un ton ironique, en revenant avec Lyla ,et voyant sa jumelle entrain de sodomisé leur Cendrillon.

“ – Techniquement ,non !Ce n’est qu’une demi-sœur !”
Répondit Sofia, en poussant un peu plus son pénis profondément dans l’anus de ce cœur si accueillant.

“ – Mmmpphh… MMMMMMMPPHHH ! Mmmpphh… ”  
Gémit la fameuse demi-sœur dans son gag-ball, tandis que Lyla lui attachait autour du cou un large collier de strass aux lettres très explicite « SEX » .

“ – 38000, une fois !”
Claquât la voix de la Directrice, accompagné de celui du battoir .

“ – MMMmmmmm… Cendrillon est vraiment mon conte préféré ”
Dit la formatrice, en plongeant ses mains autour du bassin corseté de la Sissy, l’attirant encore plus profondément sur son sexe.

“ – MMMMMMMPPHHH ! AAAHHHH ! HAAAAANNNNN ! MMMMMMMPPHHH !  ”  
Haleta la Sissy de latex, tandis que le pénis de sa formatrice était maintenant tout entier en elle, et que Lyla lui accrochait des boucles d’oreilles explicites assorties à son collier, sans se préoccuper le moins du monde de ce qui se passait .

“ – 38000, deux fois ! ”
Résonna la voix de Maîtresse Xaviera, dans les enceintes.

“ – Cela confirme que Cendrillon est une vraie petite salope ! ”
Dit Sofia, en souriant, tout en se soulageant au plus profond du cœur de latex.

“ – Adjugé à Maîtresse Maryse !”
Dit la Directrice, en claquant Maurice de son battoir clouté sur la fesse épilée , inscrivant comme aux autres esclaves ,un « VENDU » en lettres de sang.

“ – MMMMMMMPPHHH ! Mmmpphh… MMMMMMMPPHHH !  ”  
Soupira la petite salope de Cendrillon, en tortillant ses fesses sur le sexe, qui venait de la remplir, pour avaler jusqu’à la dernière goutte, sous les applaudissements de la salle.

“ – Si vous voulez, Maîtresse Maryse, le temps que se finisse les ventes et la tombola .Je peux mettre des infirmières pour vous  préparer Maurice , pour que vous vous rendiez compte de son potentiel ,que je pense très satisfaisant âpres une bonne épilation et une mise en beauté, de façon à ce que vous puissiez donner un prénom à votre soumise. »
Dit Maîtresse Xaviera, en secouant les poids, qui lestaient le carcan de la soumise.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!! ” Gémit Maurice, en essayant en vain de se soustraire au balancier qu’effectuait la Directrice.

“ – Volontiers, Maîtresse Xaviera….J’apprécierais beaucoup en effet de pouvoir nommer ma nouvelle esclave, et la saillir dés ce soir , avant de vous la confier en éducation !” Répondit  au micro Maîtresse Maryse, d’une voix grave, qui trahissait sa qualité de Maîtresse transsexuelle.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Se mit à geindre Maurice, frémissant entre appréhension et plaisir inavouable, en entendant la voix de sa propriétaire, et comment elle allait lui faire débuter sa première soirée de soumise.

“ – Je crois que votre soumise est toute disposée à vous recevoir, Maîtresse Maryse…Vous pourrez la retrouver en salle 3 !” Dit la Directrice, sur un ton tinter d’ironie, tout en échangeant la laisse avec celle de Tammy, la dernière vente privée prévue pour la soirée.

Pour entraîner Tammy au centre de la scène, Maîtresse Xaviera tira sèchement sur sa laisse reliée aux pinces de sa langue, qui sortait du bâillon dentaire écartelant sa mâchoire.
La soumise sur ses talons aiguilles vertigineux, se déplaçait doucement, ses chevilles étant maintenant entravées par une courte chaîne, mais surtout par le fait que chaque pas lui coûtait par le balancier des pinces japonaises accrochées en nombre à ses couilles par les soins de la Directrice, et maintenant lourdement lestées. Un large collier de maintien muni de trois anneaux  lui cerclait le cou ,et ses bras étaient croisés derrière la tête et relié à l’anneau du coté opposé, étirant ainsi ses pauvres mamelons annelés porteurs chacun de quatre pinces qui se balançaient allègrement à chaque pas .

“ – Je vous présente une petite perle ,Tammy ”  
Dit la Directrice ,en secouant la totalité des pinces d’un petit coup de battoir .

“ – HAAAANN !!! AAARRRGHHH !!! NAAAANNN !!!  ”
Couina aussitôt la Sissy, les yeux plein de larmes, tout en bavant à foison entre ses seins avec sa langue étirée .

“ – Cette Sissy slut de 35 est une ancienne élève de l’école, il y a 3 ans, sortie avec la mention « Félicitations » ,et il y en a peu ! Obéissante et disciplinée, en chasteté permanente depuis sa sortie de l’école. Elle vient de finir de rembourser son Maître pour sa transformation, en travaillant 3 à 4 soirs par semaine le club spécialisé de Maître Anthony, dans lequel son contrat peut être renouvelé. Mise à prix 75000 Euros ! ”
Dit Maîtresse Xaviera en claquant un violent coup de battoir sur les fesses de la Sissy slut, dont les jambes tremblotaient sous la douleur qui irradiait des multiples morsures de ses pinces japonaises.

Géraldine était prête, Sonia ayant enfermé le sperme de sa sœur au cœur de l’anus de leur Cendrillon à l’aide d’un gros et lourd rosebud au cristal rose.
Hugo était revenu de la salle 1, où il avait installer confortablement la future petite salope Anau, en traînant un petit sulky de cérémonie derrière lui, et était maintenant en train d’y attacher les deux pony-girls prévues à la vente.

“ – Ce sulky est pour toi, petite Cendrillon ! ”
Dit Lyla, en rapprochant la Sissy, qui faisait des pas minuscules avec sa longue et étroite robe de bal , et l’aidant à s’asseoir sur le siège du sulky .

“ -Les ponys feront un tour de la salle avant de te déposer devant la scène, où t’attendra ta marraine, la place est prévue pour leur passage  ! ”
Dit Sofia, en caressant la croupe de l’une d’elle, qui se mit à hennir doucement de désir.

“ – MMMMMMMPPHHH ! Mmmpphh… ”  
Répondit la Sissy confortablement assise, en se laissant aller à regarder l’écran, où Tammy avait déjà atteint le prix de vente d’Alice.

“ – Mais tu pourras comme qui dirait les guider à l’aide de leur rênes….Tes mains !”
Ordonna cette fois Sonia, qui les empoigna pour les menotter dans le dos, tandis que Lyla raccordait chacune des rênes des « pony-girls » à des pinces japonaises .

“ – MMMMMMMPPHHH !!! S’I OU’ PLAI !!! NAAAANN !!! PI’IE !!! MMMMPPHHH !!! ”
Pleurnicha Cendrillon, n’approuvant pas du tout la façon prévu pour driver les pony-girls.

“ – Allons, petite Cendrillon ! il faut bien que tu les dirige, ta Marraine a oublié de te trouver un chauffeur ! ” Ironisa Lyla, en saisissant un des mamelons de la pauvre Cendrillon, en même temps que Sonia s’occupait du second pour y refermer chacune leur pince.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!! ”
Couina la rose driveuse, quand les pinces mordirent la chair tendre de ses mamelons annelés , tandis que Sonia réglait les rênes si courtes, que les pinces s’en retrouvèrent aussitôt tendues, les resserrant presque au maximum.

“ – 160000, Une fois !160000, deux fois ! Adjugé à Maîtresse Elsa !”
Dit la Directrice, en claquant vigoureusement le troisième coup de battoir avec le coté clouté, marquant ainsi la dernière soumise de la vente privée, sous les applaudissements conquis de l’assemblée.

“ – NAAAANN !!!AAARRRGHHH !!! NAAAANN !! ! ”
Couina  la Sissy Slut, dont les jambes tremblaient de plus en plus sous la souffrance silencieuse qu’elle avait endurait par ses pinces durant toute sa vente, sous les multiples balanciers qu’avait effectué la Directrice, pour stimuler les acquéreurs.

“ – La petite Tammy vous attendra en salle 4, Maîtresse Elsa……Devons nous lui laissez ses décorations ? ” Demanda la Directrice, en secouant de nouveau les pinces pendantes de Tammy, avec son battoir ensanglanté.

“ – NAAAANN !! AAARRRGHHH !!!PI’IE ,MAI’RESSE !!!NAAAANN,S’I OU’ PLAI !!! ”
Hurla la soumise, craquant sous l’intensité de la douleur, son corps se pliant presque à tomber à genoux, mais Maîtresse Xaviera le lui empêcha, en tirant en hauteur sur la laisse reliée à sa langue, pour la forcer de rester debout, tandis que de grosses larmes coulaient le long de ses joues, de ses yeux implorant la clémence de sa nouvelle propriétaire.

“ – Vous me les consignez !”
Ironisa Maîtresse Elsa, en jetant un coup d’œil à ses voisins, que Géraldine reconnu en la personne de sa Maîtresse et de Maître Erik.

Tammy quitta la scène en pleurs, pour rejoindre la salle, où elle devrait attendre sa nouvelle Maîtresse.

“ – Notre vente privée est maintenant finie ! Place au spectacle ! ”
Dit La Directrice, en faisant descendre sa chatte du canapé, d’un tendre petit coup de battoir coté »douceur ».

“ – MEOOOOW !!! MEOOOOW !!! ”
Miaula la chatte, en venant se frotter contre sa Maîtresse, sous les applaudissements du public qui s’était levé pour saluer le départ de la scène de la Maîtresse de cérémonie.
Le rideau rouge se refermant sur elle et sur les petites fesses félines de sa chatte.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *